Apprendre, partager, enseigner en Polynésie française

  Actualité Newsletter Livre d'or Contacts FAQ
 
 


 
  Accueil  

PE1 : Préparer le CRPE
 Français  
 
 
 
PE2 : Lumière sur le professeur stagiaire
 
 Stages

Suivez-nous
Facebook Flux RSS
 
 
 
 
  CRPE Reo mā'ohi Littérature de jeunesse polynésienne



 
 
Sommaire :
 
 


Te 'ā'amu nō Makaia'anui - La légende de Makaia'anui


Makaia'anui Rohiparau - Auteur : : Fare vāna’a o te fenua ‘enata – l’Académie marquisienne
Ta'ata tāhōho'a - Illustrateur : Guiliguili studio
Fare nēne'ira'a - Editeur : Editions des mers Australes ‘e te Fare vāna’a o te fenua ‘enata
Matahiti - Date de parution : 2011
'Api - Pages : 44
Reo - Langue : Tahiti, Farani, Matuita, Peretane, Heremani - Tahitien, Français, Marquisien, Anglais, Allemand

A'ohia mai te - Conseillé à partir du : Tūha'a 2 - Cycle 2

Tai'o - Note :


Te mau ta'ata - Les personnages :


‘O Toaketini : te tahu’a nui nō Ua pou – Le grand prêtre de Ua Pou
‘O Akaui : te tahu’a nui nō Hiva Oa – Le grand prêtre de Hiva Oa
‘O Makaia’anui : te pua’a rarahi nō Hiva Oa – Le cochon géant de Hiva Oa

Ha'apotora'a parau - Résumé :

Nō te ha’amata, ‘o Toaketini te tahu’a nui ‘e te tu’iro’o nō Ua pou. 'Ia au i tāna parau, e nehenehe tāna e fa’ahuru ‘ē i te 'ivi o te pua’a ‘ei ‘i’o.
‘Ua fa’ahiahia te nūna’a o te fa’a 'o Hanapa’aoa i Hiva Oa i teie mana.
‘Ua hina’aro roa ‘o Akaui e ‘ite i teie mana pūai, nō reira, ‘ua reva ‘oia i Ua Pou nō te fārerei iā Toaketini.
 
Nō te fa’a’ite i tō na mana, ‘ua tītau ‘o Toaketini i tā na manu e ‘imi i te pape nō te fāri’i maita’i i terā manihini. E’ere rā rātou i te mea auraro. I muri iho, ‘Ua fa’aue ‘o Toaketini iā rātou e ‘imi i te 'auhopu, terā rā, ‘ua vai ‘āhīhī ‘ore noa rātou. 'Auē, ‘aita ‘o Toaketini e ‘ite nō te aha tā na manu e ‘ore ai e ha’apa’o iā na.
‘Ua tunu nā tahu’a e piti i te ‘ivi o te pua’a i roto i te ahimā’a. ‘Aita tā Toaketini e nehenehe e fa’ahuru ‘ē i te ‘ivi o te pua’a ‘ei ‘i’o. Te aura’a rā ïa, ‘ua pe’e tō na mana.
 
‘Ua haere ‘o Akaui i ni’a i te mou’a nō Poumakiō ‘e ‘ua tuō ‘oia :
« Makaia’anui
ē, tu’u pua’a nui, me mai, me mai, kau mai. »
 
‘Ua ‘ū’uru ‘o Makaia’anui ‘e ‘ua hi’o ‘oia i te pae o Nukuhiva. ‘Aita, e’ere te tūoro nō Nuku Hiva mai. I muri mai, ‘ua hi’o ‘oia i te pae o Ua Pou. ‘Oia, ‘ua tae roa mai te tūoro nō Ua Pou mai.
‘Ua ‘ōu’a ‘oia i roto i te miti ‘e ‘ua puta tō na ta’ahira’a ‘āvae i ni’a i te ‘ōfa’i.
 
‘Ua ‘au ‘oia, ‘e ‘ua ‘au fa’ahou ē tae roa atu i Pa’aumea. ‘Ia ‘au ‘oia, e ‘amu na te pā’aihere i tō na huruhuru. ‘Ia tae mai rā ‘oia, ‘ua topa te i’a. ‘Ua fa’aro’o ā ‘oia i te reo o Akaui i arata’i iā na i Avaite’aki. E nō te piriha’o ‘o tāua vāhi ra, ‘ua fa’arahi atura e tō na ihu.
 
‘Ua tūoro fa’ahou ‘o Akaui i te pua’a mo’a : « Makaia’anui e, a heke mai, a heke mai. »
  
‘Ia ‘au noa te pua’a, ‘ua ha’apo’opo’o te mau ta’ata i te ‘āpo’o nō tōna ho’i iti na’ina’i. Inaha,‘ua fa’aue ‘o Akaui i te hō’ē ‘āpo’o rahi e hitu ‘eta’eta te roa 'e e toru ‘eta’eta te ‘ā’ano.
‘Ua tae mai ‘O Makaia’anui i Ki’iki’ipukeā, te nohora’a ïa ‘o Toaketini.
 
‘Ua tītau ‘o Akaui i tāna pua’a :
« Tā’u pua’a rahi
ē, ‘a pohe ! »
Nō reira, ‘ua rave te nūna’a i te taura ‘e ‘ua tāmau ha’avī atura i te ihu o te pua’a ē tae atu i te taime o tōna iho topara’a. ‘Ua hūa’i rātou i te pua’a i roto i te ahimā’a nō Ki’iki’ipukeā. ‘Ua ‘amu noa te nūna’a i te pua’a hō’ē matahiti te maoro. ‘Ua riro ‘o Akaui ‘ei ta’ata pūai a’e iā Toaketini nō teie ‘ohipa i tupu i terā tau.


La légende de Makaia'anui

Pour commencer, le célèbre et grand prêtre Toaketini pouvait, selon ses dires, transformer les os de cochons en viande. Le peuple de la vallée de Hanapa’aoa de Hiva Oa admirait ce pouvoir.
Akaui voulut voir de ses propres yeux ce puissant pouvoir, donc il partit à Ua Pou à la rencontre de Toaketini.

Pour prouver son pouvoir, Toaketini demanda à ses oiseaux d’aller chercher de l’eau pour recevoir cet invité, mais ils désobéirent. Ensuite il leur demanda d’aller chercher des bonites, mais ils restèrent impassibles. Hélas, Toaketini ne comprenait pas pourquoi ses oiseaux lui désobéissaient.
Les deux prêtres cuisirent les os de cochon enterrés dans le four de terre. Toaketini n’a pas pu transformer les os de cochons en viande. C’est-à-dire qu’il avait perdu son pouvoir.

Akaui monta au sommet de Poumaki? et cria :
« Makaia’anui, Makaia’anui, mon gros cochon, viens, viens, nage jusqu’ici. »
 
Makaia’anui grogna et regarda vers Nuku Hiva. Non, le cri ne venait pas de Nuku Hiva. Puis il regarda dans la direction d’Ua Pou. Oui, le son venait bien d’Ua Pou.
Il plongea dans la mer et son empreinte resta gravée dans la roche.

Il nagea, il nagea encore jusqu’à la baie de Pa’aumea. Pendant qu’il nageait, des carangues s’accrochaient à ses poils. Lorsqu’il arriva, les poissons tombèrent. Il entendait toujours la voix de Akaui qui le guidait au col Avaite’aki. C’était étroit, donc il agrandit le passage avec son groin. Akaui appelait encore le cochon sacré :

« Makaiaanui, descends, descends, descends jusqu’ici. »
 
Pendant qu’il nageait, les hommes creusaient. Le trou était vraiment trop petit. Akaui exigea un trou de 7 brasses sur 3. Makaia’anui arriva à l’habitation de Toaketini à Ki’iki’ipuke?.

Akaui ordonna à son cochon :
« Mon grand cochon, meurs ! »
Donc, les hommes prirent une corde et serrèrent le groin du cochon jusqu’à ce qu’il tombe. Puis, ils posèrent le cochon dans le four Ki’iki’ipuke? pour le cuire. Le peuple mangea le cochon durant une année entière. C’est depuis cette époque, qu’Akaui est devenu plus puissant que Toaketini.

Tō'u mana'o - Mon avis :

‘Aua’e te rāve’a o te mātini  roro ‘uira, ‘ua ‘ōpere te fare vāna’a o te fenua ‘enata i te ta’ere Matuita. 'Ua pāpa'ihia te puta i muri iho. Noa atu ā, e ‘ōpuara’a itoito te hōho’a tāviri ‘e tē fa’afaufa’a i te hīro’a Matuita, e’ere te fa’aha’utira’a o teie hōho’a tāviri i te mea maita’i. Inaha, e nehenehe tā tatou e ‘ite i te hōho’a tāta’i tahi. E mea nehenehe ‘e te ‘oi’oi a’e te hōho’a tāviri hāmanihia e te rāve’a nō teie nei. Nō terā mau tumu ato’a, ‘ua hōro’a vau i te tai’o maha i ni’a i te pae.

Tai'o - Note : 4/5

L’Académie Marquisienne a partagé la culture marquisienne grâce aux technologies informatiques. Le livre a été écrit par la suite. Bien que le film soit un projet ambitieux et porteur de l’identité marquisienne, l’animation n’est pas fluide.  En effet, on voit les images une par une. Les animations réalisées avec les méthodes actuelles sont plus belles et plus rapides. C'est pour ces raisons que j'ai noté ce film 4/5.

'ē'a nō te 'ohipa - Pistes de travail :

 
Teie te mau motu o te fenua ‘enata :
Tē ‘ite ānei ra ‘outou tei hea te tupura’a o teie ‘ā’amu ?
Tei te pae hitira’a o te rā te motu rahi ‘o Hiva Oa.
Tei te pae tō’o’a o te rā te motu ‘o Ua pou.

‘A fa’atoro i te mau ‘ā’amu o te ta’amotu Matuita. Fa’aitoito !


îles Marquises

Voici les îles Marquises :
Voyez-vous où se déroule cette histoire ?
A l'Est, l'île de Hiva Oa.
A l'Ouest, l'île de Ua Pou.

Partez à la recherche des histoires de l'archipel des Marquises. Bonne chance !

Fa'atoro parau - Lexique :

Fa’ahuru ‘ē : transformer
Tu’iro’o : fameux ; renommé ; célèbre
 ivi : os ; maigre ; corps d’un guerrier tué offert au marae
I’o : chair ; viande
Fa’ahiahia : stupéfiant ; merveilleux ; admirable ; rempli d’admiration/ de stupeur ; émerveillé
Pūai : puissant ; fort ; impétueux
Fārerei : rencontrer ; croiser
Tītau : chercher ; chercher à atteindre ; demander ; exiger ; convoquer
Pe’e : rapide ; disparaitre ; suivre
Umu : four de terre ; four ; cuisinière ; rôtissoire
Tunu : cuire
Tuō : crier fort ; héler quelqu’un ; appeler quelqu’un au loin
Tūoro : appeler
‘uru’uru : grogner
Hopu : plonger ; se baigner ; prière à la fin cérémonie ; solliciter la paix
Puta : graver ; livre ; cahier ; carnet ; ouverture ; trou ; blessure par balle ou objet pointu ; crevaison ; blesser ; percer ; crever ; être touché moralement ; être pénétré par le froid ; apparaître ; frapper (parole)
‘ōfa’i : pierre ; caillou ; roche ; testicules
‘au : nager ; se mouvoir ; fondre de peur ; mordre ; mâcher ; limace
huruhuru : poil
Topa : tomber ; naître avant terme ; enfant prématuré ; donner un nom ; baisser ; rester en arrière ; produire en abondance ; se rassembler en bande
piriha’o : étroit ; resserrer ; contracter
Ha’apo’opo’o : se creuser ; faire des petits trous ; approfondir un trou
‘eta’eta : fort ; ferme ; dur ; raide ; obstiné ; musclé ; tendu ; strictement ; sévèrement ; vite ; brasse (mesure) 
Taura : corde ; ficelle ; fil ; troupeau ; bande ; groupe d’animaux ; famille et race (dérision) ; endroit réservé à la pâture des animaux
Rāve’a : plan ; projet ; instrument ; moyen ; méthode : œuvre ; dispositif
Itoito : courageux ; vaillant ; audacieux ; vigilant ; actif
Hīro’a : ressemblance ; spécificité ; particularité ; similitude ; identité ; norme ; aspect
Fa’atoro : suivre les traces ; chercher ; pister ; étendre main pied ou langue ; conduire ; précéder ; solliciter la fabrication d’étoffes (ari’i aux temps anciens)
Fa’aha’uti : faire bouger ; faire jouer ; faire jouer d’un instrument ; animer
maumau : exclamation de triomphe, d’envie ; bégayer ; tenir plusieurs fois ; manipuler
Hūa’i : tu’u i roto i te ahima’a
‘ōpua : projeter ; projet ; dessein ; plan ; décider ; avoir l’intention de ; préméditer ; se résoudre à


Ari'i 'e te pa'ati hōhonu - Ari'i et le poisson perroquet lune


Ari'i 'e te pa'ati h?honu Rohiparau - Auteur : Annie Sossey-Alaoui
Ta'ata tāhōho'a - Illustrateur : Carine Thierry
Fare ne'ira'a - Editeur : Fa'aterera'a hau nō te ha'api'ira'a -  Ministère de l'éducation : CRDP
Matahiti - Date de parution : 2010
'Api - Pages : 36
Reo - Langue : Tahitien

A'ohia mai te - Conseillé à partir du : Tūha'a 1 -Cycle 1

Note :


I muri i te puta - Quatrième de couverture :


E pa'ati hōhonu ? 'A ara !
N
ō roto i teie puta hōho'a, e tano e fa'a' ohipa i te ture...
Te f
āna'ora'a i te ora.
'Ia f
āna'o te tama i te mau mea hau roa i te maita'i nō tōna orara'a, 'ei mā'a 'e 'ei nohora'a.
'Irava ture n° 26 'e 27 o te Parau fa'aau o te ti'ara'a mana o te tama.


Être un poisson perroquet lune ? Attention !
Cet album fait nettement référence à la loi.
Le confort de la vie.
Les enfants doivent bénéficier d'un certain confort dans leur vie, notamment d'un gîte et d'un couvert.
Article de loi n° 26 et 27 des droits de l'enfant.

Ha'apotora'a parau - Résumé :

'Ua hina'aro 'o Ari'i e riro mai te pa'ati hōhonu. Nō reira, 'ua riro te mau 'āvae mo'orā o pāpā 'ei pehau; te titi'a mata hopu 'ei mata; 'ua tāviriviri 'oia i te tāpo'i ro'i i ni'a i tā na 'āvae ei 'ītere. Nō te fa'aoti, 'ua rave 'ona i te hutira'a aho o pāpā nō te huti i te aho i roto i te miti mai te pa'ati hōhonu. 'Ua hopu 'o Ari'i i roto i te miti. Terā rā, 'ua 'ite 'oia ē, e vāhi ataata te miti. 'Aua'e, 'ua tae 'o pāpā 'e 'ua fa'aora 'oia iā Ari'i. 'Ei pū'ohura'a, 'ua tāmarū 'o pāpā iā Ari'i : 'Aita 'oia e haere i roto i te hō'ē merēti mai te pa'ati hōhonu !

Ari'i désirait devenir un poisson perroquet lune. Donc, il a pris pour nageoires, les palmes de papa; pour ses yeux, le masque de plongée; pour queue, le drap enroulé sur ses jambes. Enfin, il a pris le tuba de papa pour respirer dans l'eau comme le perroquet lune. Ari'i a plongé dans la mer et a découvert le danger de ce lieu. Heureusement, papa est arrivé et a sauvé Ari'i. Pour finir, papa a consolé Ari'i : Il ne finira pas dans une assiette comme le perroquet lune !

Tō'u mana'o - Mon avis :

E mea 'ōhie 'e te pinepine te huru o te mau 'īrava. Terā ra, e ha'api'i te mau tamari'i raverahi ta'o.

Les structures des phrases sont simples et répétitives. De nombreux mots seront appris par les enfants.

'ē'a nō te 'ohipa - Pistes de travail :

Mise en réseau possible :
Mani'iti : Ce sont deux histoires d'enfants qui explorent le monde et en découvrent la dangerosité.

Vauvaura'a - Pour aller plus loin :

Vous pouvez lire Ari'i 'e te pa'ati hōhonu sur le site du CRDP.
La dernière page contient une traduction intégrale du livre en français.

Fa'atoro parau - Lexique :

 
Hōhonu : profond
Mo’orā / Mo’orē : canard
Pehau : nageoire
Pererau : aile ; hélice
Teata : théâtre ; cinéma ; projeter un film
‘āfata : boite ; caisse ; coffre ; armoire
Tīti’a mata : lunettes
Tīti’a : filtre ; se lever ; poutre pour battre l’écorce pour fabriquer du tapa ; méthode de pêche pour attraper les ‘ōuma (poissons en banc)
Hopu : plonger ; se baigner ; prière à la fin cérémonie ; solliciter la paix
‘ī : remplir ; plein
ō : creuser ; cadeau pour se présenter ; provisions pour un voyage ; présent ; offrande ; don ; entrer 
Tāviriviri : tordre ; torsader ; tournoyer ; sorte de po’e ; manioc rapé
Viriviri : torsadé ; rosaire ; chapelet aide mémoire aux généalogistes d’antan : feuille de cocotier avec des nœuds à intervalles plus ou moins régulières ; chaque nom correspondant à un nom de la généalogie
Tāpo’i : couvrir ; cacher ; celer ; couvercle
Hutira’a aho : tuba
Huti : respirer ; inspirer ; arracher ; tirer sur une corde ; hisser ; crise d’asthme
Pūpuhi : expirer ; souffler
Aho : respiration ; souffle ; corde ; ficelle ; filament ; fil
Tāi’a : pêcher les poissons
Tautai : pêche en général
Uāhu : Quai
Tāpiri : joindre ; unir ; coller ; appliquer ; approcher
Pātia : javelot ; harpon ; fourche ; fourchette ; piqure ; frapper ; piquer ; perforer ; saigner
Nu’u : glisser ; se déplacer légèrement ; avancer ; flotte ; armée ; assemblée ; corps ; ensemble
He’e : glisser
Mā’iti : choisir ; voter
Matara : être détaché ; défait ; dénoué ; délivré ; être pardonné ; sortir
Hota : toux ; rhume ; tousser
Fa’atoro parau : Dictionnaire                                         
Fa’atoro : suivre les traces ; chercher ; pister ; étendre main pied ou langue ; conduire ; précéder ; solliciter la fabrication d’étoffes (ari’i aux temps anciens)
Ri’a : cauchemar ; plus tard
Tāmarō  /ha’amarō : essuyer quelque chose de mouiller ; sécher des larmes
Tāmarū : calmer la douleur ; se reposer ; ruminer ; consoler
Pātete : seau
Uaua : Fil de pêche ; veine ; tendon ; ligament ; muscle ; nerf ; tuyau ; caoutchouc ; pneumatique ; élastique
Rūrū : Puant ; trembler ; frissonner
To’eto’e : froid ; glacé
Tapera’a mahana : crépuscule
Pupuhi : tirer au fusil
Varavara : rare ; épars ; clairsemé ; lattis (grillage)
Hī : pêcher à la ligne ; jaillir ; gicler ; diarrhée
Māere : fatiguant ; minutieux ; être étonné ; surpris ; émerveillé
Hitimahuta / hitima’ue : être surpris ; sursauter ; tressaillir
Maere : poisson priacante sanglant
‘atā : difficilement ; difficile ; sans application (derrière un verbe)
‘ata : rieur ; banc d’alevins ; débris de poissons jetés dans l’eau pour appâter ; pédoncule de fleurs fruits feuilles ; tige de liane ; partie supérieur du taro coupé à 2cm au dessous des feuilles ; prière ; partie décorée d’une natte
Hau : en plus ; qui dépasse ; rosée ; brume ; calme ; tranquille ; paix ; sérénité ; réconciliation ; s’arrêter (hostilités) ; gouvernement ; état ; règne ; administration
Uhu : poisson perroquet
‘ūpe’a : filet
Tāuiui : changer de manière répétitive
‘avei’a : repères pour la navigation ; boussole ; compas ; cap ; guide ; directoire
Ta’a : célibataire ; tomber ; être séparé ; être compris ; être décidé ; être disloqué ; pièce sous les chevrons d’une maison ; menton ; mâchoire ; tourner ; faire une rotation
Ta’a ‘ē : différent ; extraordinaire ; étrange ; bizarre ; séparé
Tumu : racine ; origine ; cause ; raison ; fondation ; source ; tronc ; arbre ; pied ; sujet ; oiseau
Fāna’o : chance ; plaisir ; confortable ; aisance ; gloire ; se vanter ; bénéficier
Fa’a’ohu : tournoyant ; tournoyer


Māmā, 'a fa'a'ite mai na 'oe - Maman explique moi


Rohiparau - Auteur : Pascale Henrion
Ta'ata tāhōho'a - Illustrateur : Jacqueline Le Gall
Fare nēne'ira'a - Editeur : Fa'aterera'a hau nō te ha'api'ira'a -  Ministère de l'éducation : CRDP
Matahiti - Date de parution : 2009
'Api - Pages : 16
Reo - Langue : Tahitien

A'ohia mai te - Conseillé à partir du : Tūha'a 1 - Cycle 1


Note :


Ha'apotora'a parau - Résumé :

E ui te tamari'i i tā na māmā raverahi uira'a i ni'a i te parau nō te ao : te vaira'a o te mau ata, te tere o te mau manu, te 'ū o te tiare, nō te mea ananahi, nā na e ha'api'i i te pēpe i roto i te 'ōpū o māmā i tera mau mea ato'a.

L'enfant pose pleins de questions à sa maman sur le monde : l'existence des nuages, le voyage des oiseaux, les couleurs des fleurs ; car demain, c'est lui qui apprendra tout cela au bébé que sa maman porte en elle.

Tō'u mana'o - Mon avis :

E mea au roa nā'u teie puta ! E mea nehenehe roa te 'ā'amu. Hau atu ā, e mea aneane te mau 'ū mai te ra'i nīnamu i roto i te Moemoeā o te hō'ē tama.

J'ai vraiment aimé ce livre ! L'histoire est très jolie.  Les couleurs sont claires comme le ciel bleu dans un rêve d'enfant.

Vauvaura'a - Pour aller plus loin :

Vous pouvez lire Māmā, 'a fa'a'ite mai na 'oe sur le site du CRDP.
 
Fa'atoro parau - Lexique :

 
Fa’a’ite : expliquer ; montrer ; exprimer ; dire ; publiquement ; renseigner ; faire connaitre ; annoncer ; témoigner
Rere : voler
Ata : nuage
Reva : Firmament ; atmosphère ; espace au dessus de la voute céleste ; abime ; nappe d’eau souterraine ; source dans/au bord de la mer ; arbre ; pavillon ; drapeau ; partir ; mourir ; rejoindre
Fa’a’ati : faire le tour ; entourer ; faire souffrir
Ao : monde
I’a : poisson
Pape : eau
‘au : nager ; se mouvoir ; fondre de peur ; mordre ; mâcher ; limace
‘āpe’e : accompagner ; suivre
Haru : voler ; saisir avec violence ; confisquer ; attraper
Ra’o : mouche
Rau : Nombreux ; divers ; souvent ; feuille d’arbre ; pêcher avec des feuilles en forme de filets
Nehenehe / Nihinihi : beau ; jolie ; soigné ; net ; élégant ; prêt ; capable ; pouvoir
Fa’anehenehe : embellir
Māta’ita’i : regarder ; examiner ; satisfaire la curiosité du regard, admirer, visiter
Tūtonu : regarder fixement ; fixer son attention
‘ite : connaissance ; perception ; compréhension ; savoir ; science ; aptitude ; témoin ; voir ; percevoir ; connaitre ; accueillir favorablement ; connaitre par un rapport sexuel
Pēpe : bébé
‘Aiū : enfant
Ui : demander ; question ; interroger
Uiuira’a : question
Ananahi : demain
Ha’api’i : apprendre ; éduquer ; instruire ; enseigner
Mea : chose ; objet ; tel
‘eiā : voleur ; voler
‘eiā haru : brigand ; pirate
Rāhui : Restriction sur terres et nourriture ; secteur


I uta - A l'intérieur de l'île


Ta'ata tāhōho'a - Illustrateur : Philippe Dubois
Fare nēne'ira'a - Editeur : Fa'aterera'a hau nō te ha'api'ira'a -  Ministère de l'éducation : CRDP
'Api - Pages : 15
Reo - Langue : Tahitien

A'ohia mai te - Conseillé à partir du : Tūha'a 1 - Cycle 1


Note :


Ha'apotora'a parau - Résumé :


'A fa'aro'o i teie māniania :
E aha ra ter
ā ?  E muhumuhu pape.
E aha ra ter
ā ? E vavā mata'i.
E aha ra ter
ā ? E ‘amā’a rā'au t ē fati ra.
E aha ra ter
ā ? 'Auē e t ūpāpa'u terā ! E'ere, e ‘ū’upa iti nehenehe roa.

Ecoutez ces bruits :
Qu'est ce que c'est ? C'est le murmure de l'eau.
Qu'est ce que c'est ? C'est le claquement du vent.
Qu'est ce que c'est ? C'est une branche d'arbre qui se casse.
Qu'est ce que c'est ? Oh un fantôme ! Non ce n'en est pas un, c'est un joli petit pigeon vert.

Tō'u mana'o - Mon avis :

Tē hōro'a maira te puta i te mau ta'o i ni'a i te parau nō te mau mea huna i roto i te fa'a. Maoti rā nō teie fā, 'aita vau e fa'ahiahia i teie puta.
I t
ō'u mana'o, e mea maita'i te tai'ora'a o te CRDP 'e te mau māniania o te natura nō te 'ohipa. Tē fa'atupu ra te mau māniania  i te faufa'a o teie puta taitai. 

Ce livre prodigue du vocabulaire sur les choses cachées à l'intérieur de la vallée. Hormis pour cet objectif, je ne suis pas émerveillée par ce livre.
Je pense que la lecture du CRDP, enrichie par des bruits de la nature, est un bon support de travail. Les bruitages rendent ce livre fade un peu plus intéressant.

'ē'a nō te 'ohipa - Pistes de travail :

E nehenehe tā te mau tamari'i e fa'aro'o i te mau māniania o te fa'a nō te pāhono i teie uiuira'a.

Les enfants peuvent écouter les bruits de la vallée afin de répondre à ces questions.

Vauvaura'a - Pour aller plus loin :


Vous pouvez regarder I uta sur le site du CRDP.

Fa'atoro parau - Lexique :


I uta : A l'intérieur des terres
Muhumuhu : murmure
Vavā : bruit irrégulier eau / vent
‘Amā’a : branche
tūpāpa'u : cadavre ; revenant ; fantôme ; vieux grief
‘ū’upa : pigeon vert
Fati : se briser ; casser ; articulation
Māniania : bruit
‘ānāvai : rivière
Mata’i : vent       
Farara : souffler violemment, fraîchir ; oblique ; être penché parfois jusqu’à la chute
Pūhi : souffler (homme, animal, vent) ; tirer un coup de fusil
‘Oto : pleurs ; chant d’oiseau ; son
 
 
 







Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement