Apprendre, partager, enseigner en Polynésie française

  Actualité Newsletter Livre d'or Contacts FAQ
 
 


 
  Accueil  

PE1 : Préparer le CRPE
 Français  
 
 
 
PE2 : Lumière sur le professeur stagiaire
 
 Stages

Suivez-nous
Facebook Flux RSS
 
 
 
 
  CRPE  Littérature de jeunesse Questions du jury

Page 1 - Page 2


Nous ne proposons que des réponses possibles, à vous de réfléchir à la réponse que vous voudriez donner au jury.

Questions posées par le jury au CRPE 2012


Quelle mise en réseau est possible avec ce livre ?
Peut-on lier les technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) et la littérature ?
Combien de temps passeriez-vous sur cette œuvre ?
Quelles pistes pour la maîtrise de la langue française ou l'observation réfléchie de la langue avec ce texte ?
Comment cerner la culture humaniste dans cette œuvre ? (en lien avec le dossier de Formation générale)
Comment procéderiez vous avec les non lecture avec cet ouvrage ? Comment ne pas les exclure ?
Quelle organisation mettre en place pour rendre les élèves auteurs et acteurs.
Peut-on proposer cet ouvrage non seulement aux CM2 mais aussi aux CE1 ?
Pourquoi choisir cette œuvre ?
Comment intégrer l’oeuvre dans un projet pluridisciplinaire ?


Questions préparées


Préparez d'avance les questions éventuelles du jury. Plus vous aurez anticipé de questions, mieux votre exposé se déroulera !

Les derniers géants de François Place

Consultez un exemple d'exposé portant sur Les derniers géants de François Place.

Quelle est l'origine des géants ?
- Mythes grec de la création du monde et l’origine des géants :
  1. nés d’Ouranos (ciel) et Gaïa (Terre) lorsque le sang du sexe d’Ouranos tomba sur Gaïa (Ouranos empêchait leurs enfants de sortir du ventre de Gaïa, alors Cronos s’y opposa)
  2. Gaïa aurait engendré seule les géants pour venger ses fils suite à la titanomachie (combat contre les Titans de Cronos, Zeus, les Hécatonchires et les Cyclopes)
  3. nés de l’union de Gaïa et du Tartare (profondeurs de la terre, enfers, prison des titans)
Qui sont les Hécatonchires ?
Mythologie grecque. Fils d’Ouranos et de Gaïa ayant 100 bras et 50 têtes qui crachent du feu. Jetés dans le tartare par Ouranos. Sauvés par Cronos. Re-enfermés par Cronos. Délivrés par Zeus et ils l’aident dans la Titanomachie. Les titans perdent et les hécatonchires deviennent les gardiens du Tartare.
 
Qui sont les cyclopes ?
Mythologie grecque, géants n’ayant qu’un œil au milieu du front. Cyclope est un fils d’Ouranos (ciel) et de Gaïa (terre). Ouranos terrifié par leur force les enferme dans le Tartare. Leur frère Cronos les libère, puis les craignant les renvoie dans le Tartare où ils restent jusqu’à leur libération par Zeus. Reconnaissants, ils fabriquent la foudre que Zeus utilisera contre Cronos et les autres Titans. Ils fabriquent aussi le trident de Poséidon, l’arc et les flèches d’Artémis, la kunée (casque qui rend invisible) d’Hadès. Apollon les tue pour venger la mort de son fils, tué par Zeus.
La maladie génétique cyclopie est peut-être à l’origine du mythe…
 
Qui sont les titans ?
Mythologie grecque. Fils d’Ouranos et de Gaïa. Ouranos, après avoir envoyé hécatonchires et cyclopes dans le Tartare, se colle à Gaïa pour empêcher les titans de sortir de son ventre. Le titan Cronos coupe le pénis de son père qui tombe dans la mer. Cronos libère les cyclopes et hécatonchires du Tartare et renverse Ouranos. Devenu maître du monde, il les renvoie dans le Tartare. Cronos avale ses enfants pour ne pas être détrôné. Rhéa, sa sœur et mère de ses enfants se cache et met au monde Zeus. Zeus, adulte, se révolte contre son père Cronos. Il fait recracher à Cronos ses frères Poséidon et Hadès. Titanomachie : guerre contre Chronos et d’autres titans avec l’aide des Hécatonchires et cyclopes.
Puis gigantomachie : guerre entre les dieux de l’olympe et les géants.
 
Qu’est ce que la Gigantomachie ?
Mythologie grecque. Zeus, vainqueur de la titanomachie a enfermé les titans dans le tartare. Gaïa, outrée, déclare la guerre et envoie au combat ses fils, les géants. Géants immortels face aux dieux sur leur terre natale, Phlégra. Zeus engendre Héraclès pour les tuer avec ses flèches empoisonnées.
 
Qui sont les Jötunn ?
Jötunn signifie « géant » en vieux norrois. Dans la mythologie nordique, ils personnifient les forces de la nature. Grande force, pouvoirs divins, ennemis des dieux. Menés par le dieu de la guerre Thor. Créatures chaotiques. Ils sont au premier rang de la bataille pendant le Ragnarök (fin du monde, guerre, monde submergé par les flots et détruit par les flammes) (penser à guild wars !)
 
Qui sont les atlantes ?
Mythologie grecque. Atlantide : île qui aurait été engloutie par un raz de marrée et des tremblements de terre dans la pré-Antiquité, mentionnée par Platon. 10 royaumes, riches en ressources naturelles, religion centrée sur Poséidon. Les atlantes deviennent corrompus au fil du temps. Ils conquièrent des territoires par les armes : Afrique, Egypte, Europe.
Géants nés de l’union de Poséidon et d’une femme
 
Qui sont les patagons ?
Tribu mythique de Sud-Amérindiens en Patagonie (région surnommée jusqu’à la fin du 17ème siècle la « région des géants ». Censé mesurer le double de la taille d’un humain.
1ère mention lors de l’expédition de Magellan
 
Quel est l’archétype du géant ?
Archétype : Universel et intemporel
Stéréotype : idée préconçue dans un cadre donné. Requiert des connaissances de la vie sociale. Ex : stéréotype : brune, mauvais caractère.
Spécificités du personnage :
Parfois bon (Gulliver de Jonathan Swift 18e, Gargantua de Rabelais, 16e, Micromégas de Voltaire, 18e), parfois mauvais (Atlas, mythologie grecque)
Atlas : mythologie grecque, après la guerre entre les titans et les dieux de l’olympe, il fût condamné par Zeus à porter la voûte céleste / la terre
Micromégas (Voltaire) : 1752 : conte philosophique des lumières. Les travaux scientifiques de Micromégas sont contestés sur sa planète de l’étoile Sirius, alors il s’exile  sur terre où il espère découvrir un monde meilleur. Effrayé et déçu par ces petits êtres imbus d’eux-mêmes, Micromégas et son compagnon repartent en laissant un livre. Mais il apparait vierge aux terriens, car ils ne peuvent trouver de solution à un univers qui les dépasse.

Les programmes
- Dans la liste du cycle 3, on trouve des ouvrages de niveau 1 à 3, comportant des œuvres patrimoniales et contemporaines, de catégories :
Albums : prédominance image
Bandes dessinées : succession de cases incluant des dialogues et pensées dans des bulles
Contes : récit transmis oralement avant, émerveille, édifie, effraye ou amuse lecteur (conte merveilleux, moral allégorique, horreur, satirique)
Poésies : développe la sensibilité à la musicalité, la sonorité, le rythme
Romans et les récits illustrés : contrairement album, place plus importante texte
Théâtre : concilie littérature et spectacle. Comédien joue le texte
 
Vous devez être capable de présenter rapidement au moins un livre de chaque catégories de la liste de référence de littérature de jeunesse :
Album :
Ami-ami de Rascal, le voyage d’Oregon
Les trois cochons de Wiesner David, les cochons sortent de l’histoire, en traversent d’autres, et réécrive leur histoire, jeu cadre/hors cadre, tenter adaptation théâtrale
John Chatterton d’Yvan Pommaux

Bande dessinée :
Le naufragé du A, Philémon, de Fred : un jeune garçon trouve un message de détresse, il se retrouve sur une île étrange, A du mot Atlantide (avec centaure, licorne, arbre à bouteille, 2 soleils plantes à visage humain. Après de nombreuses péripéties il retrouve son monde. Dans autres titres, lettres de « océan atlantique »
Tintin d’Hergé
Le nid des marsupilami, Spirou et fantasio de Franquin André

Contes :
La petite fille aux allumettes de Hans Christian Andersen, la reine des neiges, la petite sirène
La barbe-bleue de Charles Perrault, Cendrillon

Poésie :
Cent onze haïku de Bashô : décrit la nature pendant un instant, chute imprévisible. Poèmes écrits en japonais et traduits. Ateliers d’écriture à partir d’images, d’objets
Tour de terre en poésie : anthologie multilingue de poèmes du monde de Henry Jean-Marie : poèmes en langue originale et traduits. Découverte de pleins de langues, pleins de cultures, situer historiquement, constater les mêmes préoccupations, thèmes, émotions dans le monde entier.

Roman :
Journal d’un chat assassin de Fine Anne : roman, récit à la première personne avec beaucoup d’humour et d’ironie, qui expose le conflit entre la nature et la culture.
Le bon gros géant de Roald Dahl               
A la vie, A la … de Marie-Sabine Roger : un enfant malade transforme sa maladie en une histoire imaginaire où il est un aventurier.

Récit illustré :
Grand ours de François Place
La fille des batailles de François Place
Le vieux fou de dessin de François Place
L’atlas des géographes d’Orbae de François Place
 
Théâtre :
Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl : enfant invité à visiter la chocolaterie. Beaucoup d’humour, personnage de Willy Wonka très excentrique. Oompa-Loompas, petits bonhommes moqueurs qui chantent.
Mange-moi de Papin Nathalie : traitée de grosse par ses camarades, Alia s’enfuit et rencontre un ogre squelettique qui refuse de manger les enfants. Personnages symbolique (oiseau, mangeur de mémoire) aident l’ogre et Alia dans leur rapport à la nourriture, à la langue, aux autres et à eux-mêmes.
 
Comment a évolué la littérature de jeunesse ?
  • Passage de textes non écrits pour des enfants à des productions ciblées, segmentées par collection et tranches d’âges.
  • Passage de contenus pédagogiques et moraux à la littérature de fiction et de divertissement.
  • Passage d’une séparation entre le texte et l’image à une conjugaison des deux, avec une grande variété de techniques et de mises en page.
Quelles sont les dernières pièces de théâtre que je suis allée voir ?
Patron de Alain Deviègre : Pierre Gambaldi est le P-DG de l’entreprise de prêt-à-porter Rollin, grâce au mariage de raison qu’il a contracté avec l’héritière.
Coincé entre une belle-mère acariâtre, une femme qu’il n’aime pas et une vieille secrétaire sur le départ avec laquelle il a des relations tendues, il engage une ex- miss afin de remplacer cette dernière qui fait jouer ses droits à la retraite.
Malheureusement, l’animosité de sa belle-mère, le destin tracé des miss, et le jeu du libéralisme sauvage désormais orchestré par la puissance émergente qu'est la Chine, auront tôt fait d'altérer l'espoir sentimental qu'il a mis dans cette embauche...
Papa Penu ‘e mama Roro de Alphonse Tematahotoa
 
Quels sont les derniers livres que j’ai lu ?
Tahiti aux temps anciens de Teuira Henry
Lettre à Poutaveri de Louise Peltzer
 
Qui est François Place ?
 Il a suivit des cours d'expression visuelle qui ont débouché sur un travail dans la publicité et la communication. Un des studios de publicité pour lequel il travaillait était en contact avec les éditions Hachette, ce qui lui a permis d’illustrer des livres de la Bibliothèque rose : livres pour enfants, notamment ceux de la Comtesse de Ségur (Les nouveaux contes de fées, Les deux nigauds Jean qui grogne et Jean qui rit). Son talent est découvert dans les documentaires de la « Collection Découverte Cadet » : Le livre des conquérants, Le livre des navigateurs, Le livre des Explorateurs et Le livre des marchands.
Les nouveaux contes de fées : univers merveilleux peuplé de bonnes et mauvaises fées
 
Comment qualifieriez vous l’écriture de l’auteur ?
Niveau de langue soutenu : il emploie des mots et expressions recherchées, des figures de style (oxymore : « soleil froid », métonymie : « 4 énormes têtes me contemplaient », périphrase : ces colosses à voix de sirènes), des tournures de phrases variées et raffinées. Style coloré, vivant, précis, passionnant, riche. Syntaxe complexe. Rimes (paupières… piliers de pierre).
Variation dans la longueur de la phrase p 38 très longues phrases, car quelques mots ne suffiraient pas à décrire cet incroyable moment.
Narrateur sujet/acteur, 1ère personne du singulier, puis narrateur extérieur à la fin
Descriptions claires et élaborées
 
Qu'est ce qu'un récit de voyage ?
L'auteur rend compte d'un ou de plusieurs voyages, des peuples rencontrés, des émotions ressenties, des choses vues et entendues.
 
Qui est Casterman ?
Casterman est un éditeur belge de bande dessinée et de livres pour la jeunesse. Il publie aussi Hergé (tintin).
 
Bibliographie de François Place :
Les derniers géants 1992
Atlas des géographes d’Orbae T1 1996, T2 2000, T3 2000
Le vieux fou de dessin : 1997
Barbababor : histoire en chanson
Grand ours, 2005
Le roi des trois orients, rue du monde, 2006
Le prince bégayant 2006
La fille des batailles 2007
La douane volante 2010
Le secret d’Orbae 2011
Illustrateur
Le petit garçon qui avait envie d’espace, Jean Giono : un petit garçon se promène avec son père, mais les haies l’empêchent de voir le paysage. Il rêve qu’il est libre comme un oiseau.
Sur les traces de Aladdin, Thierry Aprile, 2001
Trèfle d’or, Jean-François Chabas, 2001
Contes d’un royaume perdu, Erick Lhomme, 2003
La légende du jardin japonais, Arnauld Pontier, 2003
Sur les traces des pirates, Thierry Aprile, 2003
La chèvre de monsieur Seguin, Alphonse Daudet, 2005
Tobie Lolness (tome 1 et 2) de Timothée de Fombelle
Le royaume de Kensuké, Michael Morpurgo
Le roi de la forêt des brumes, Michal Morpurgo
Mesdemoiselles de la vengeance, Florence Thinard, 2011

Quelles mises en réseau ?
Ayez en tête deux mises en réseau organisées différemment (thème, auteur,
Thème de l’exploration : les autres livres permettraient d’aborder ce thème sous un nouvel angle.
- Les derniers géants : répercussions flagrantes sur l’explorateur lui même
- Le Petit Navigateur illustré d’Elzbieta, 1991. Histoire 12 : les orphelins des mers, dont les parents ont disparu durant les abordages : on insiste plus sur répercussions sur les familles.
- Vingt mille lieues sous les mers de Jules Vernes, Hachette jeunesse 2009 : on s’axe sur le rejet de la civilisation  (paru en 1869)
- Lettres des isles girafines d’Albert Lemant, 2003 : on souligne les répercussions sur la nature. Ce dernier livre permet de faire une transition et d’enchainer avec une nouvelle séquence sur le genre épistolaire (autre œuvre épistolaire -> Petits billets doux de Christelle Huet-Gomez (histoire de la princesse et du crapaud)
Univers de l’auteur : où l’auteur nous fait voyager à travers le temps et l’espace
- Les derniers géants XIXe, 19e
- La fille des batailles : XVIIe, 17e (absolutisme, Louis XIV, Molière, Perrault, La Fontaine, Racine, Descartes…)
- Grand ours : Préhistoire
- Les géographes d’Orbae : 26 contrées imaginaires
- Le vieux fou de dessin : XVIIIe, 18e, biographie de Hokusai. (siècle des lumières) Ce dernier livre permet d’enchainer avec une nouvelle séquence sur la culture japonaise (autre œuvre : 111 Haïku de Bashô).
 
Quels liens interdisciplinaires ?
Histoire :
- Tracer une frise chronologique et le trajet d’Archibald sur une carte.
- Le temps des découvertes et des conquêtes. Découverte de l’Amérique, conséquences sur les Amérindiens.
- Article du journal Le monde, de 2007. Montrer le dessin de la tête maori et demander ce que c’est : tête coupée, par qui, pourquoi ? Tatouages, écritures, codes ? Recherches documentaires sur la signification des tatouages maoris et polynésiens : Maoris : codes très précis, à la fois sociaux et religieux, appartenance sociale. Mort au combat, sa tête était conservée dans un endroit consacré à sa mémoire. Les européens en firent un commerce. Polynésiens : Arioi : signe du statut social. Chaque classe d’Arioi porte un type de tatouage différent. Forme d’écrit.
Compétence : Situer chronologiquement ces périodes -de l’histoire polynésienne-, commencer à connaître pour chacune d’entre elles différentes formes de pouvoirs, des pratiques culturelles, des groupes sociaux, des personnages et quelques productions techniques et artistiques.

Géographie :
Tracer sur une carte le trajet d’Archibald
Compétence : Effectuer une recherche dans un atlas imprimé et un atlas numérique (lire la légende d'une carte ; situer sur un globe ou un planisphère les continents, les océans et les principaux paysages géographiques ; utiliser des outils diversifiés : cartes, plans et graphiques, atlas, encyclopédies et dictionnaires, documents informatiques et audiovisuels, issus notamment des médias).
 
Arts visuels :
Sachant que les dessins figurant sur le corps des géants représentent leur histoire et celle du monde qui les entoure, les élèves dessineront au stylo noir à pointe fine les dessins qui figureraient sur leur corps s’ils étaient des géants, après avoir réalisé le fond avec  du brou de noix (colorant, encre brune),
Compétence : utiliser le dessin dans ses différentes fonctions en utilisant diverses techniques ;
 
Education musicale + Tice : Musique de film et bruitages : design sonore, électro-accoustique, cf « semaine du son » (sensibilise à la qualité de notre environnement sonore)
Imaginer un fond sonore pour la scène page 39 (musique céleste des géants) si elle se jouait au cinéma : chant des géants : Anapanapa de Toa’ura + bruitages de la nature : cf page 40 chant de la terre, arbres, plantes, animaux, fleurs, rivières, océans (criquets, cri d’oiseaux, de loups, souffle du vent) . Dictionnaire musical de la langue des géants
 
Education civiques :
Lecture peut déboucher sur un débat : est ce qu’au nom de la science, on peut tout faire ?
Forêt amazonienne, habitats peuples détruits
Philo, se poser des questions, prof donne pas rep, organise question, suscite questions
 
Compétences : Avoir compris et retenu quelles sont les valeurs universelles sur lesquelles on ne peut transiger (en s'appuyant sur la Déclaration Universelle des droits de l'homme et du citoyen et sur la déclaration des droits de l’enfant) :
 
Que pouvez-vous dire sur la guerre coloniale anglo-birmane de 1852 ?
Fin de la monarchie locale, occupation du pays, annexation à l’Empire des Indes
 

Page 1 - Page 2
 
 
 






Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement